Editions du Perron » page d'accueil Les éditions du Perron
CatalogueHistoire et patrimoine
La cavalerie belge au fil des siècles
Xavier Bara, Willy Brabant, Jo Deleers, Jean Pierre Guérin, Paul Hoeck, Jean Paul Warnauts
Collection : Hors collection
Format : 23,5 x 31 cm
ISBN : 978-2-87114-253-9
Pages : 256
ajouter au panier 40,00 €

Code EAN (code à barres) :
978-2-87114-253-9 *
9782871142539

Nouveauté 2014 !

Haelen, charge de cavalerie allemande, 12 août 1914, reproduction d’une peinture de Georg von Boddien (1850-1926) sur une plaque apposée sur le côté de la route, au sortir de Haelen et en direction du cimetière. Photo : 4e chasseurs à cheval.

Char Leopard modernisé 1 A5 (BE), Bergen-Hohne. © Belgian Defence/DG Com.

Du cheval à la chenille, puis retour à la roue. Ce livre présente les étapes majeures de la cavalerie belge au cours du temps, non seulement les faits d’armes mais aussi les uniformes, l’armement et les effectifs, ainsi que le cadre de vie et la formation des militaires.

Il raconte ses origines, depuis les régiments wallons et flamands au service des souverains européens (bourguignons, espagnols, autrichiens) puis la Révolution brabançonne, le rattachement de nos provinces à la France et les batailles de Quatre-Bras et Waterloo, et enfin la constitution de la cavalerie dans la Belgique indépendante.

Huitième régiment de hussards et chevau-légers belges, 1815. Illustration de De Wever. Tiré de ROUEN (colonel Ch.), Histoire de l’Armée belge, Lyon-Claesen, Bruxelles, 1896, planche 54. © Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA/KLM), estampe 1006.

Face au conflit franco-allemand de 1870, la neutralité de la Belgique évolue en neutralité armée. L’éclatement de la Première Guerre mondiale, où les armes à feu prennent une place prépondérante, oblige la cavalerie à modifier sa doctrine d’emploi et son équipement.

Side-car FN 12 A 1000 cm3 avec mitrailleuse FM sur support, 1936. © Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA/KLM)/Tank museum ASBL.

Elle s’illustre lors d’épisodes sanglants ou héroïques : aux batailles d’Orsmael et de Haelen, à la bataille du Reigersvliet et lors de la charge de Burkel. La motorisation s’impose peu à peu, remplaçant le cheval.

Une auto-canon-mitrailleuse belge en 1915. © Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA/KLM)/Tank museum ASBL.

Auto-canon T13. © Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA/KLM)/Tank museum ASBL.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la cavalerie adopte les tanks et les véhicules blindés. Elle fait honneur à ses traditions sur la Gette, la Lys et en Normandie. Nombreux sont les cavaliers qui prennent une place importante dans la Résistance.

La libération de Bruxelles. Le sous-lieutenant Totelin, officier responsable des transmissions dans son auto blindée Staghound. © Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA/KLM)/Tank museum ASBL.

La Guerre froide et la participation de la Belgique à l’OTAN poussent la cavalerie à développer ses unités blindées, qui utilisent pour leur entraînement les grands champs de manœuvre de l’Allemagne occupée.

Enfin, dans l’Europe en construction, la Belgique déploie ses forces dans les opérations extérieures (Balkans, Somalie, Rwanda, Kosovo, Afghanistan).

Fort de ces lignes de conduite, le présent livre envisage enfin le futur de la cavalerie dans son rôle belge, européen et international.

Char Leopard modernisé 1 A5 (BE) du 1er lanciers, Kosovo. © Belgian Defence/DG Com.

Chargement d’un véhicule de combat CVR-T Scimitar dans un avion C130, à l’aéroport de Nairobi. © Belgian Defence/DG Com.

La cavalerie a connu de profondes mutations : les chevaux ont fait place à la motorisation, aux blindés sur chenilles puis sur roues. Mais elle n’y a pas perdu son âme. Car l’esprit cavalier anime toujours les héritiers de la cavalerie d’autrefois : c’est un mélange de courage, de volonté, d’abnégation, de sens du devoir, d’esprit d’initiative et de panache.

 Avec un lexique des abréviations militaires utilisées.

Chasseurs à cheval. Illustration de Louis Geens. Carte postale ancienne. Archives Willy Brabant.

Les auteurs
Ce livre a été rédigé par une équipe d’officiers de l’armée belge :
- le lieutenant-colonel honoraire BEM Willy BRABANT (directeur de cette publication),
- le colonel honoraire Paul HOECK,
- le colonel BEM e.r. Jean Paul WARNAUTS, Ir,
- le colonel BEM e.r. Jo DELEERS,
- le colonel e.r. Jean Pierre GUÉRIN
- et le sous-lieutenant de réserve Xavier BARA.

Le préfacier, Jean-Michel STERKENDRIES, est professeur à l’École royale militaire.

Mots-clés : armée belge, autocanons, blindés, cavalerie, cavaliers, chenilles, chevaux, lanciers, guides, roues.
Résumé : l'évolution de la cavalerie belge, depuis ses origines avant l'avènement de la Belgique jusqu'à nos jours : du cheval à la chenille, puis retour à la roue.

Ce livre a été traduit en :
  • [néerlandais] De Belgische cavalerie door de eeuwen heen

  • PANIER D'ACHATS  PANIER D'ACHATS
    Votre panier d'achats est actuellement vide...
    » Passer commande
    » Conditions générales
    A PARAÎTRE SUR LE MÊME THÈME
    AWEX | AGENCE WALLONE À L'EXPORTATION